Astuces pour dresser un chien

Dresser un chien : le cas de la propreté
juin 12, 2020
Centres dressage canin
juin 13, 2020

Dresser un chien : le cas de la propreté

Quand il s’agit de dresser un chien, on commence immanquablement par l’apprentissage de la propreté. Lorsque celle-ci est considérée comme acquise, c’est une première victoire qui peut encourager le maître à continuer vers d’autres apprentissages. Il ne faut pas oublier qu’avant 3 mois en moyenne, le chiot a des difficultés naturelles à se retenir. Par la suite, l’apprentissage est facile. Il prend en moyenne un mois mais cela peut durer jusqu’à deux mois pour certains.

dresser un chien

dresser un chienIl y a des méthodes différentes et même des avis qui s’opposent sur la question. Le principal, c’est de retenir qu’il ne faut idéalement rater aucune occasion de sortir le chiot quand il en a besoin et il faut le sortir souvent quand il est jeune. Montrer son mécontentement est une méthode qui a fait ses preuves, à condition de montrer en parallèle sa satisfaction. Ainsi, nombreux sont ceux qui utilisent la récompense, sous forme de friandise, pour féliciter le chien quand il a fait ses besoins à l’extérieur.

Le papier journal ou tout autre accessoire est déconseillé car cela retarde l’apprentissage. Mieux vaut passer 2 semaines à courir pour emmener sont chiot à l’extérieur toutes les 2 heures, le féliciter et atteindre cet objectif directement, que de perdre son temps à lui apprendre à utiliser un coin d’une pièce !

La répétition, la clé pour dresser un chien

La répétition est l’une des clés majeures pour réussir à dresser un chien. Et pour répéter avec un chien, il faut toujours répéter exactement de la même manière. Pour reprendre l’exemple de la manifestation de votre mécontentement, un mot devra être employé et ce sera impérativement toujours le même. Ainsi, il sera inefficace de dire à votre chien « tu as fait une bêtise » puis le lendemain « tu es un vilain chien » et ensuite « qu’est-ce tu as fait là-bas ? » en alternant avec un « c’est quoi ça ? ». Choisissez un mot ou une courte expression et n’utilisez plus rien d’autre.

La répétition des ordres sera plus ou moins longue selon le chien. Vous devrez peut-être passer 3 jours ou 6 jours à le faire s’asseoir. En revanche, lorsqu’il aura compris que « assis » lui demande de s’asseoir, la récompense assortie d’une félicitation doit être immédiate. La félicitation, elle aussi, doit toujours être la même. Choisissez, « bon chien » ou « c’est bien » ou même « oui »… et utilisez toujours la même chose !

Dresser un chien : punition contre récompense

Plusieurs théories s’affrontent pour l’éducation d’un chien mais entre celles qui prônent l’élimination totale de la punition ou qui prêchent uniquement le dressage au clicker, il existe un juste milieu. Éviter d’être puni est une très bonne motivation pour un chien et se débrouiller au mieux pour être récompensé en est une autre. Une harmonie de ces 2 techniques fonctionne très bien.

Attention toutefois à procéder toujours par étapes. Fixez-vous des petits objectifs avant d’atteindre l’objectif final.

Il n’est pas évident pour un chien de savoir avec certitude ce qu’il n’a pas le droit de faire. Procéder par étapes évite de plonger le chien dans la confusion. Exemple, si vous interdisez à votre chien de ramasser ce qui traîne par terre dans la rue pour le manger, comme des restes de sandwichs ou des miettes, il pensera d’abord que c’est « ok » pour un trognon de pomme. Ce n’est que progressivement qu’il comprend que ce n’est en fait « ok » pour rien de ce qui est par terre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *